PLATEFORME CLIENT
ÉVÈNEMENTS
CONTACT

Recherche et expérimentation sur les nouveaux environnements de travail – Janvier 2018

En mouvement

AXE 1 – Évaluation des espaces de travail aménagés

Lors du COPIL de l’axe 1 qui s’est déroulé le 1er décembre, l’ergonome François Hubault a proposé une synthèse des polarisations observées entre les différents experts. En se basant sur des analyses préalables, il a relevé cinq points de tension, chacun offre un continuum plutôt que des alternatives :

  • Le rapport à la prescription : valoriser la « force » (volonté directive et prescriptive) ou la « puissance » (logique participative et co-constructive)
  • La question de l’appropriation : « propre à » (fonctionnalité de l’environnement de travail) et « capté par, possédé, investi » (propriété). On note aujourd’hui une injonction paradoxale quant à l’espace de travail : « faire sien sans l’être à personne »
  • La question du périmètre : l’espace « prend sens » à l’intérieur de périmètres différents selon les experts et la granularité considérée. Jusqu’où le « sentiment d’espace » s’exprime-t-il ? Où l’espace émerge-t-il comme espace ?
  • L’évolutivité du projet : tension entre le bâtimentaire (immobilier) et l’utilisation de l’espace, dilemme entre la qualité du bâtiment (possibilité de revente, de réutilisation) et la qualité de l’espace (adéquation avec les activités présentes)
  • Le rapport activité – usage – utilisation : transverse aux précédents points, différentes perceptions selon les experts

La réflexion va continuer en 2018 à travers des séminaires entre experts pour construire par étape les critères pour bâtir un protocole d’évaluation.

AXE 2 – Activité et innovation dans les environnements de travail

Recherche sur les conditions du travail des salariés en situation de mobilité externe ou interne, télétravail et tiers-lieux
Nous poursuivons la collecte de donnée dans des espaces pilotes dans le déploiement du flex-office.

A travers des séances d’observation suivi d’entretiens de remise en situation, nous interrogeons :

  • Les invariants de l’activité et leurs rapports aux espaces, c’est à dire avec quoi, avec qui, dans quels types de situations les gens travaillent
  • La perception de l’encadrement et des concepteurs sur l’activité des occupants, à mettre en perspective avec l’activité observée
  • La diversité des stratégies individuelles pour faire face à des situations de travail similaires, avec leurs répercussions en termes d’usages de l’environnement de travail
  • Les dynamiques collectives à l’œuvre dans l’appropriation d’un nouvel aménagement

Ces différents points d’entrée complexifient la correspondance entre les types de poste, les usages et les besoins spatiaux. L’ouverture de nouveaux terrains dans le bancaire, depuis quelques semaines, ne pourra qu’apporter davantage de pièces pour compléter le puzzle.

AXE 3 – Expérimentation sur les services de proximité en environnements de travail à l’usage des salariés

Les 8 mois d’exploitation en 2017 après l’ouverture de Bureaulib Dupleix ont permis d’accueillir une cinquantaine d’entreprises utilisatrices du site, des grandes entreprises, des TPE et les collaborateurs de Génie des Lieux. Cette première période a donné la possibilité de confirmer, préciser et ajuster la pertinence des services proposés. Sous l’impulsion de Saadi Lalhou, Professor at The London School of Economics and Political Science, 2018 va lancer la seconde phase plus opérationnelle de l’expérimentation afin d’appréhender la valeur des services sur les problématiques suivantes :

  • La valeur des services en rapport avec sa proximité: comment qualifier et mesurer la valeur ajoutée qu’apporte la proximité de services en environnement vis-à-vis du l’utilisateur, de l’entreprise et la collectivité ? / terrain Bureaulib Dupleix
  • La valeur des services à l’activité : comment qualifier et mesurer la valeur ajoutée des services aux activités vis-à-vis du l’utilisateur et de son entreprise ? / terrain Bureaulib Dupleix
  • L’analyse des services proposés par les tiers lieux / coworking via une cartographie des sites existants sur l’IdF : comment identifier et mesurer la valeur ajoutée des services pour les occupants au regard de leurs coûts. / terrain tiers lieux IdF
  • L’analyse des écarts entre valeur du marché / valeur d’usage, coût réel des services : comment identifier et qualifier les écarts afin d’appréhender valeur des services en environnements de travail ?
2018-08-01T09:37:34+00:00