Un vrai pilote flex

Tout l’enjeu de l’équipe a été de faire comprendre aux collaborateurs qu’ils pouvaient travailler de n’importe où, selon le principe : « Le bureau, ce n’est pas seulement mon poste de travail. Le bâtiment tout entier est mon bureau ! » En gros, une révolution totale sur la façon de penser et d’utiliser les nouveaux environnements de travail.

Des évolutions sur les modes de travail

Après l’étude des usages et modes de travail, le nouveau projet a été l’occasion d’une transition vers un open space sans bureaux individuels, du flex et du télétravail. Le statut des managers ne passe plus par les espaces et la politique de télétravail a évolué, elle n’est pas une solution au flex office, mais contribue à un gain d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. C’est une nouvelle façon de penser au travail qui entre en jeu dans les aménagements. En effet, les aménagements prennent en compte le nomadisme et les nwow.

Un site pilote mondial

La longue période d’accompagnement s’est avérée indispensable pour exorciser toutes les inquiétudes et les frustrations naturelles des futurs occupants. Grâce à un accompagnement adapté et à un aménagement coconstruit, les collaborateurs ont montré un véritable engouement pour le projet et leur efficacité s’en trouve renforcée.
Fort de ce travail, le projet est amené à devenir un site pilote de portée mondiale pour Schneider Electric et un véritable témoin d’usage.

Des collaborateurs ambassadeurs

Grâce à la forte implication de tous les acteurs, même les plus réticents sont devenus des ambassadeurs du projet. Ils ont participé, imaginé, et co-conçu les espaces. Ils ont ensuite porté la bonne parole auprès de leurs collègues pour concevoir un lieu porteur de sens, à leur image.
Quand les collaborateurs se déclarent ambassadeurs, de toute évidence, la mission est réussie !

Les chiffres

9 667 m²

457

collaborateurs

6 ans

Durée du projet

Les meneurs du changement

Yann Florençon

Directeur d’études

Mathieu Lefranc

Chef de projet

Laetitia Burlot

Julien Chazal

Chef de projet

Aude Borie