PLATEFORME CLIENT
ÉVÈNEMENTS
CONTACT

Le flex-office, nouveau modèle à adopter ?

Alors que le monde du travail est en pleine mutation et que la transformation digitale, le nomadisme et le télétravail obligent à réinventer les usages, il serait facile de croire que le flex-office est la solution idéale. Mais tout n’est pas si simple !

De l’open space au flex-office

Les entreprises de la Silicon Valley ont révolutionné la façon de travailler, mais aussi les aménagements des espaces de travail en inventant l’open space. Elles ont rapidement été suivies par des milliers d’entreprises à travers le monde dans l’espoir de connaître une phénoménale réussite à l’image de ces start-ups californiennes.

Prônant le bien-être des équipes et la bienveillance, de nombreuses sociétés ont intégré les codes de la maison et du loisir dans le lieu de travail avec pour objectifs de développer la coopération entre les collaborateurs, d’améliorer la performance et de cultiver l’attachement à l’entreprise. On a ainsi vu apparaître partout dans le monde et dans de multiples secteurs d’activités des open spaces colorés, des salles de sieste ou encore des zones de détente.

Or, depuis quelque temps, l’open space perd de son aura au profit d’une nouvelle tendance : le flex-office. Cette révolution, qui remet en cause les aménagements traditionnels basés sur les postes personnels qui ont dominé nos organisations depuis toujours, est avant tout organisationnelle et managériale. De par les usages qu’elle propose, elle impacte fortement la manière de travailler des collaborateurs. Il est donc indispensable de penser le flex-office pour chaque entreprise, organisation et métier. Il ne doit absolument pas devenir un nouvel aménagement stéréotypé comme l’a pu être l’open space au cours des 10 dernières années.

Lire la suite de la tribune de Gérard Pinot sur Les Echos : http://bit.ly/2s38vku

2018-01-15T12:30:11+00:00